Une histoire populaire de Nantes

Un conseil de lecture rapide et enthousiaste pour le week-end : filez chercher chez votre libraire préféré Une Histoire populaire de Nantes, d’Alain Croix, Thierry Guidet , Gwenaël Guillaume et Didier Guyvarc’h, publiée aux Presses universitaires de Rennes. L’ouvrage ne recule pas devant la difficile définition du « peuple », le vrai défi des « histoire populaire ». Il livre surtout un beau récit des « luttes et des rêves »[1] de générations de Nantais peu présents dans les archives comme dans les livres et longtemps occultés par la figure brillante du grand négoce. Les rédacteurs n’éludent pas les débats historiographiques qu’ils savent rendre accessibles au plus grand nombre et leur travail constitue de fait un intéressant aiguillon pour les historiens avides de réflexion sur leurs pratiques. Une histoire militante et chaleureuse – à un prix, 15 euros, particulièrement attrayant.

[1] Pour reprendre le titre de Michèle Zancarini-Fournel, Les luttes et les rêves. Une histoire populaire de la France, Paris, Zones/La Découverte, 2016.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.