Gus, enfin !

Christophe Blain avait publié en moins de deux ans, en 2007 et 2008, chez Dargaud, trois volumes de Gus qui s’étaient imposés immédiatement comme des chefs-d’œuvre de la bande dessinée western. Il aura fallu attendre près de huit ans pour lire enfin le quatrième volume, Happy Clem, sorti le 27 janvier de cette année.

Christophe Blain, Gus, vol. 4 Happy Clem, Dargaud, 2017

J’y ai retrouvé ce qui faisait le sel des premiers : humour, sensualité, mouvement, couleurs, références permanentes, tout y est sous le trait génial de Blain. Mais j’ajouterais quelques mots sur ce tome 4 car il permet à l’historien que je suis de continuer à se poser des questions sur l’histoire de l’Ouest, et plus largement sur l’histoire américaine. Car ce qui est en jeu dans cet album, à mes yeux, c’est l’impossibilité pour les personnages de renoncer à la violence et finalement de renoncer à ce qui fait l’« Ouest » tel qu’ils se l’imaginent. Ils balancent sans cesse entre la ville et les étendues sauvages, entre rationalité et irrationalité, entre vie de couple embourgeoisée et vie de liberté précaire. Le thème n’est pas neuf : le western cinématographique est souvent un récit de la fin de l’Ouest, et nombre de romanciers, d’essayistes ou de peintres ont brodé sur ce thème de la fin d’un monde idéalisé. Blain s’inscrit bien dans la continuité du récit de l’Ouest et c’est sa force, mais finalement, en le lisant dans le contexte actuel, je me posais aussi la question du rapport entretenu par les Américains à la violence et aux armes, comme si pour beaucoup renoncer au mythe du citoyen en armes signifierait un renoncement à l’américanité, comme s’il y avait une nécessité de continuer à jouer à l’Ouest pour exister. Ce n’est peut-être pas le propos de Blain, mais le propre de son œuvre est qu’elle ouvre sur des horizons insoupçonnés.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.